Geosatis SA

Geosatis SA

Développer un bracelet bourré de technologies, afin de permettre aux personnes ayant été condamnées à de légères peines de les purger en dehors d’un établissement carcéral. Voilà le projet un peu fou lancé par José Demetrio.

Tout a commencé, en 2006, lors d’une rencontre professionnelle avec le responsable d’un établissement pénitentiaire. Durant cet entretien, José Demetrio a eu la certitude qu’il fallait trouver une alternative pour les individus devant purger de courtes peines. «Lors de cette visite, je me suis dit que certaines personnes n’avaient rien à faire en prison, parmi des condamnés jugés dangereux.» Une conviction qui l’a conduit à développer un nouveau type de bracelet de surveillance électronique. Sa solution devait à la fois contribuer à réduire la population carcérale, diminuer les coûts de détention et offrir une solution plus humaine pour des personnes condamnées, par exemple, pour n’avoir pas payé de pensions alimentaires.

Le projet en bref

  • Gagnant 2019
  • Bracelet électronique
  • 70 employés à plein temps, dont 55 en Le Noirmont
  • Le Noirmont/JU

Ce projet était d’autant plus ambitieux que de tels produits existaient déjà. Toutefois, le bracelet proposé par Geosatis comporte plusieurs avantages. «Les points forts de notre produit sont sa solidité, les technologies de géolocalisation, ainsi que le confort lié à son utilisation», indique François Vigier, responsable marketing et communication. En effet, composé de plastique et de titane, il est très difficile à casser. Des capteurs permettent de signaler tout comportement inhabituel, donc toute tentative visant à le briser. Si c’est le cas, des alarmes sont activées. Quant à la géolocalisation, elle est basée sur différentes technologies complémentaires, permettant à tout moment de connaître la position du porteur de bracelet (radiofréquence, positionnement par satellites et géolocalisation recourant aux antennes pour la téléphonie mobile). Enfin, ne pesant que 180 grammes, ce bracelet est à la fois pratique et confortable pour les personnes en phase de réinsertion. Ces avantages lui ont permis d’être commercialisé sur les cinq continents, ainsi qu’au sein d’une dizaine de cantons suisses.

Noirmont: un emplacement idéal

La région horlogère du Noirmont offre des compétences liées au développement des bracelets proposés par Geosatis, notamment quant à la nécessité d’intégrer des composantes électroniques au sein d’un boitier. D’autre part, selon José Demetrio, la situation de ce village est idéale: «Le Noirmont ne se trouve pas en périphérie! Bâle est atteignable en quelque 45 minutes, Zurich en 90 et Paris en un peu plus de deux heures; que voulez-vous de mieux?» D’autre part, la qualité de vie de cette bourgade jurassienne est autant appréciée par son patron que par ses employés. Ces derniers, provenant notamment d’Ukraine, du Chili ou du Cameroun, sont, après une courte période d’adaptation, ravis d’y vivre. Quant à l’avenir, Geosatis prévoit d’améliorer encore son produit et songe à utiliser cette technologie pour d’autres utilisations, comme la surveillance de containers.

Texte: Vincent Gillioz
Images: Max Hugelshofer
Vidéo: Daniel Farrèr

Parus en juillet 2019

  • «Geosatis a su profiter du savoir-faire horloger présent au Noirmont pour développer un produit novateur qui est véritable concentré de technologies».

    Membre du jury Jean-Claude Biver

Les projets du Prix Montagne

Aperçu des projets

Au sujet du Prix Montagne

Plus d’informations